English

Intervention en cas de bas niveau d’eau – Nation Sud


Analyse du stress hydrique

Au cours des dernières années, en raison de conditions climatiques changeantes, le bassin versant de la Nation Sud a connu des conditions de sécheresse plus sévères que ce qui a été historiquement observé. Ces changements ont été particulièrement évidents en 2012, lorsque l’Est de l'Ontario a connu une longue période de faibles précipitations et de températures élevées. En conséquence, le bassin avait l'un des plus bas niveaux d'eau de surface enregistrés au cours des 50 dernières années. Les études sur l'évolution des conditions météorologiques indiquent que les bas niveaux d'eau pourraient devenir plus fréquents, et être potentiellement aggravés par les exigences en eau sans cesse croissantes de la province et par le changement climatique. Cela pourrait avoir un effet dramatique sur les ressources en eau douce du Canada, de même que sur les changements dans les débits, les taux d'évaporation, et la quantité ou la durée de décharge des eaux de fonte. Cela pourrait compromettre la santé des écosystèmes, et les espèces aquatiques et les riverains seraient directement touchés par des niveaux d'eau très bas dans les cours d'eau.

Afin de contribuer à atténuer les pressions socio-économiques et les facteurs de stress sur l'écosystème associés à des conditions de bas niveaux d’eau, le Plan d'intervention en cas de baisse du niveau des eaux de l’Ontario vise à assurer une bonne planification à l’échelle de la province, à aider à la coordination et soutenir les interventions locales en cas de sécheresse. L'objectif du projet est d'identifier les zones du bassin versant qui seraient les plus vulnérables aux impacts socio-économiques et écologiques défavorables en raison de la pénurie d'eau et de formuler des recommandations en matière de mesures d'adaptation.

Nous allons présenter un rapport et des informations sur ces recommandations à l'équipe du Plan d'intervention et au conseil d'administration en juin2014. Les conclusions et recommandations à ce stade contribueront à améliorer la gestion de la sécheresse dans un climat changeant.