English

Contrôle des espèces envahissantes


Contrôle des espèces envahissantes

Espèces envahissantes présentes dans le territoire de compétence de la CNS

Il existe plus de 20 espèces envahissantes, incluant les plantes terrestres et aquatiques, les poissons, les invertébrés aquatiques et les parasites des forêts, qui ont été signalées dans le territoire de compétence de la CNS.

Plantes terrestres envahissantes:

  • Le nerprun cathartique, le cynanche, l'alliaire officinale, la berce du Caucase, le nerprun bourdaine, l'égopode podagraire, la renouée japonaise, les phragmites, la salicaire pourpre et le panais sauvage

Plantes aquatiques envahissantes:

  • Le myriophylle à épi, l'hydrocharide grenouillette, le butome à ombelle, et l'iris jaune

Poissons, invertébrés et insectes:

  • La paludine, le gobie à taches noires, l'écrevisse américaine, la moule zébrée, l'agrile du frêne, et les vers de terre envahissants

Les espèces envahissantes sont une préoccupation car elles perturbent l'écologie naturelle des écosystèmes et de la biodiversité en supplantant les espèces indigènes; de plus, elles dépendent des espèces indigènes pour leur nourriture et leur habitat, ce qui peut avoir un impact sur les industries reliées à la foresterie, la pêche et l'agriculture. Elles peuvent créer des problèmes lorsque déplacées hors de leur aire de répartition naturelle et placées dans un écosystème qui n’est pas le leur. 

La CNS travaille chaque année sur le suivi et le contrôle des espèces envahissantes et a tenu divers événements de sensibilisation communautaire sur la suppression de la renouée japonaise, du nerprun bourdaine, et de la paludine, donnant aux résidents l'opportunité de s'impliquer dans le contrôle des espèces envahissantes.

En partenariat avec la Fédération ontarienne des pêcheurs et chasseurs (OFAH), un étudiant rattaché au bureau de la CNS durant l'été exécute des initiatives d'éducation et de sensibilisation et fait le suivi des espèces envahissantes. L'étudiant diffuse du matériel de sensibilisation aux plaisanciers, villégiateurs, opérateurs touristiques, pêcheurs et jardiniers concernant les différentes espèces envahissantes présentes dans le territoire de la CNS.

Prévenir la propagation des espèces envahissantes

L'un des moyens de prévenir l'introduction d'espèces envahissantes dans de nouveaux endroits est d'apprendre à reconnaître quelles espèces envahissantes sont présentes en Ontario. Certaines d'entre elles ressemblent beaucoup aux espèces indigènes. Par exemple, la Berce du Caucase ressemble beaucoup à la berce laineuse et à la carotte sauvage.

Apprenez comment vous pouvez empêcher l'introduction et la propagation d'espèces envahissantes indésirables:

  1. Utilisez des espèces indigènes à des fins de jardinage et d'aménagement paysager, sinon cela permet aux espèces terrestres envahissantes de se propager dans différentes zones. Consultez la campagne Choisis-moi plutôt présentée par le Conseil des plantes envahissantes de l'Ontario pour le Sud de l'Ontario ici.

  2. Ne jetez pas les déchets de jardin, poissons d'aquarium, appâts, ou vers de terre dans une étendue d'eau. Ils peuvent facilement se propager. On conseille aux plaisanciers de nettoyer, vidanger et sécher leur bateau avant d'aller dans un nouveau plan d'eau.

  3. Lorsque vous pratiquez le vélo, la randonnée ou la conduite d'un VTT, assurez-vous de nettoyer le matériel à fond. La boue peut transporter les graines des plantes envahissantes et promouvoir leur propagation.

Liens utiles pour plus d'informations

Conseil des plantes envahissantes de l'Ontario

Programme de sensibilisation aux espèces envahissantes 

Environnement Canada : Espèces exotiques envahissantes au Canada